Le GROS problème avec les huiles essentielles

Aromathérapie

C’est une vraie vague déferlante :

  • À Montélimar, le service cancérologie du centre hospitalier utilise les huiles essentielles depuis plus de 10 ans pour compléter les traitements anti-cancéreux classiques, accompagner les malades et soulager certains effets secondaires :
  • Candidoses,
  • Douleurs musculo-squelettiques,
  • Bouffées de chaleur, nausées,
  • Radioprotection de la peau,
  • Problèmes immunologiques…
  • Au Centre de lutte contre le cancer Eugène Marquis à Rennes, on teste même l’impact des massages aux huiles essentielles sur la réduction de la consommation de médicaments anxiolytiques…
  • Au CHU de Nice, le Centre Mémoire de Ressources et de Recherche (CMRR) mesure l’impact des huiles essentielles dans l’amélioration du comportement, de la motricité et de la fonction cognitive de patients atteints de la maladie d’Alzheimer ou à risque.

Et pourtant, nous sommes encore peu nombreux, bien trop peu nombreux à les utiliser nous-même, pour nous soigner.

Et c’est le :

GROS problème des huiles essentielles

Quand vous êtes dans votre magasin bio, en face du rayon des huiles essentielles, vous vous retrouvez toujours face au même problème :

  • Vous ne savez pas lesquelles choisir,
  • Vous ne connaissez pas toutes les possibilités quasi-infinies qu’elles offrent,
  • Et vous n’êtes pas sûr de savoir les utiliser correctement, pour chaque type de maladie ou de problème.

Résultat : des millions de personnes passent à côté de la magie des huiles essentielles… et continuent à souffrir, ou à prendre des médicaments toxiques, alors qu’elles pourraient se soigner et soigner leur famille, avec ces remèdes 100 % naturels !

Il est important de travailler en sécurité avec un Professionnel


Articles similaires

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.